Nos Objectifs

 

1 Contribuer aux soins de premier recours ;

Médication officinale
Dépistage
Prévention
Dans ces deux derniers domaines importants, la profession peut répondre de façon efficace tant sur des populations cibles que sur des actions de masse.
Des rémunérations spécifiques à ces missions doivent être déterminés

 2 Participer à la coopération entre professionnels de santé ;

Absolue nécessité car l’absence de coordination nuit au bon usage des soins malgré les compétences certaines de tous les professionnels de santé.
Cette participation, qui nécessite du temps, doit être indemnisé.

 

4  Concourir aux actions de veille et de protection sanitaire organisées par les autorités de santé.

5  Participer à l’éducation thérapeutique et aux actions d’accompagnement de patients ;

L’éducation thérapeutique doit être partagée et coordonnée avec aussi les pharmaciens. L’accompagnement patient doit s’appuyer sur le médecin, infirmières et pharmacien choisis par le patient et éviter tout contact direct entre laboratoires pharmaceutiques et patients.

6 Proposer des conseils et prestations destinés à favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes;

Les services à la personne dans le cadre de l’HAD et du MAD, et l’évaluation avec l’entourage de l’équipement du domicile pour éviter la mise en institution trop rapide des personnes âgées peuvent relever du pharmacien.
La préparation des semainiers (PDA) pour garantir une meilleure gestion des traitements et éviter les confusions, la mise en place de matériel médical et de sécurisation pour le maintien de la personne à domicile.
Le pharmacien peut être un appui, un contact de la population pour connaître et coordonner l’intervention de toutes les aides à domicile.

7 Téléconsultations

Faciliter les échanges entre professionnels de la santé au bénéfice des patients, pour limiter le nombre et la durée des hospitalisations.

Eviter les redondances de traitement, la Iatrogénie et faciliter une meilleure observance.