Résultat élections UPRS 2015

14 décembre 2015Commentaires fermés sur Résultat élections UPRS 2015

Infographie complète des résultats des élections UPRS:

URPS2015_VF-01

Cliquez sur l’image pour agrandir

Flash info – Victimes des attentats du 13 novembre 2015

11 décembre 2015Commentaires fermés sur Flash info – Victimes des attentats du 13 novembre 2015

Victimes des attentats du 13 novembre 2015

Prise en charge à 100 %

Afin de procéder à la gratuité des soins en faveur des victimes des attentats du 13 novembre 2015, une procédure exceptionnelle est mise en œuvre pour la prise en charge à 100 % des frais de santé.

Une attestation spécifique de prise en charge à 100 % des soins en lien avec les actes de terrorisme valable jusqu’au 30/11/2016 (pièce jointe), datée et signée de la caisse, a été adressée aux victimes par la CPAM d’affiliation.

Téléchargez l’attestation prise en charge pour les victimes

Sur présentation de cette attestation, et si l’ordonnance mentionne que les soins prescrits sont en lien avec les actes de terrorisme, la facturation s’effectue :

– en ne cochant pas la case « en lien avec 115 »,

– en cochant la case « autre » (justifiant les soins en lien avec les actes de terrorisme),

– avec l’absence de règlement direct (100% des tarifs) sauf dépassement,

– en cochant la case « accident causé par un tiers« ,

– en cochant les cases « l’assuré(e) n’a pas payé la part obligatoire » et « l’assuré(e) n’a pas payé la part complémentaire« .

 

Ce statut de victimes d’actes de terrorisme est provisoire pour la période du 13/11/2015 au 30/11/2016. Elle ouvre des droits spécifiques, sans exonérer le patient des démarches éventuelles de demande d’attribution de pension militaire d’invalidité (exonération au titre de l’article 115).

Accessibilité

Téléchargez l’attestation accessibilité 

A la suite d’appels de confrères, si votre établissement est déjà accessible,  le formulaire de déclaration d’accessibilité de votre établissement est disponible sur le site :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Formulaires-Cerfa-et-modeles-types.html

Votre syndicat est à votre disposition pour vous aider dans votre déclaration.

 

653808_IMG_166043_HR

L’UPRP s’engage

26 novembre 2015Commentaires fermés sur L’UPRP s’engage

L’UPRP s’engage

Cher Confrère,

Le résultat aux élections URPS va conditionner la représentativité de chacun des syndicats nationaux, et donc de ce fait, les engagements qu’ils prendront en votre nom dans les 5 années à venir.

Après avoir examiné, les programmes de chacune des listes, mais également les actions passées de chaque candidat, les 7 syndicats départementaux affiliés à l’Union des Pharmaciens de la Région Parisienne ont décidé unanimement d’apporter leur soutien à la liste de l’USPO conduite par

Renaud NADJAHI, Patrick ZEITOUN, Delphine CHADOUTAUD

L’Union des Pharmaciens de la Région Parisienne appelle tous les pharmaciens d’Ile de France à

soutenir la liste USPO

seule en mesure d’apporter une réflexion significative aux désastreuses mesures économiques de 2014 et 2015.

CHAQUE VOTE COMPTE,
DEVENEZ ACTEUR DE VOTRE AVENIR

Stéphane BOUR
Président
www.urpsidf.fr

Télécharger les modalités de vote

Flash : Retour factures «en attente de ratarification » :

24 novembre 2015Commentaires fermés sur Flash : Retour factures «en attente de ratarification » :
  • Retour factures «en attente de ratarification » :

Vous avez pu constater qu’un certain nombre de factures émises depuis le début novembre sont rejetées par la CPAM avec le motif « facture en attente de retarification ». Ceci est dû à une anomalie du logiciel de liquidation des FSE.

Il ne faut en aucun cas toucher à ces dossiers,

leur règlement est en cours, ils seront régularisés dans les meilleurs délais.

  • Sacs plastiques « sortie de caisse » :

Ce qui était annoncé :

source : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites
Les sacs plastique à usage unique en caisse interdits à partir de 2016Publié le 04 septembre 2015 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)
À partir du 1er janvier 2016, les commerçants n’auront plus le droit de remettre à leurs clients des sacs de caisse en plastique à usage unique, qu’ils soient gratuits ou payants (art. 75 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte).

Seuls les sacs plastique réutilisables ou les sacs constitués d’une autre matière que le plastique (papier, tissu, etc.) pourront être distribués pour emballer les marchandises dans les points de vente.

À partir du 1er janvier 2017, l’interdiction est étendue :

  • aux sacs en matières plastiques à usage unique destinés à l’emballage de marchandises au point de vente autres que les sacs de caisse, sauf pour les sacs compostables en compostage domestique et constitués de matières biosourcées, c’est-à-dire à base de matière végétale,
  • aux emballages plastique non biodégradables et non compostables en compostage domestique, pour l’envoi de la presse et de la publicité (mise sous blister).

Par ailleurs, sont dorénavant interdites la production, la distribution, la vente, la mise à disposition et l’utilisation d’emballages ou de sacs fabriqués à partir de plastique oxo-fragmentable, matière dégradable, mais ni assimilable par les micro-organismes, ni compostable.

En 2020, ce sera au tour de la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables) d’être interdits, sauf ceux compostables en compostage domestique et constitués de matières biosourcées (art. 73).

Le décret d’application de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte est en cours de validation mais il ne devrait être publié que vers le mois de juillet 2016, afin de permettre l’écoulement des stocks existants.

  • DPC Pharmaciens 2015 : budget épuisé

L’enveloppe DPC 2015 des pharmaciens est engagée à 93,57%. Selon les estimations de l’OGDPC, le financement alloué aux pharmaciens sera entièrement consommé aux alentours du 30 octobre 2015.

Chaque professionnel de santé doit suivre un programme de Développement Professionnel Continu (DPC) afin de remplir son obligation annuelle.

L’organisme gestionnaire du DPC (OGDPC) finance le DPC des pharmaciens, via les fonds conventionnels. Le budget alloué pour l’année 2015 est de 15,9 millions d’euros.

Le 16 octobre 2015, l’enveloppe budgétaire dédiée au financement des programmes de DPC des pharmaciens pour l’année 2015 était engagée à hauteur de 93,57%.

Selon les estimations de l’OGDPC, le budget sera entièrement consommé aux alentours du 30 octobre 2015.

Lorsque ce financement sera épuisé, l’information suivante apparaîtra sur le site Internet www.dpc.fr : « Vous souhaitez vous inscrire à un programme de DPC, merci de bien vouloir noter qu’il n’y aura aucune prise en charge par l’OGDPC. En effet, l’enveloppe budgétaire du DPC allouée à votre profession pour l’année 2015 est actuellement entièrement consommée ».

Les pharmaciens peuvent toujours suivre un programme de DPC, mais ces derniers ne seront plus pris en charge par l’OGDPC.

Stéphane BOUR

Président

ministere

Enfin Ils ont compris 

8 octobre 2015Commentaires fermés sur Enfin Ils ont compris 

Ils ont donné au gouvernement un chèque en blanc au détriment des pharmaciens.

  • Loi de santé
  • Le PLFSS
  • La baisse de prix
  • Marge et honoraires mal pensés
  • Déremboursement
  • Suppression des vignettes

Autant de bonnes raisons de mécontentement.

Autant de raisons justifiant une journée de protestation !!!

OUI mais soutenir, attiser, appeler à la mobilisation par ceux-là même, qui ont signé unilatéralement ….

 Manœuvre ou lucidité ?

L’USPO a toujours été force de proposition pour :

  • Honoraire minimum de perception par ordonnance
  • Une valorisation des actes pharmaceutiques (intervention pharmaceutique, conciliation, pharmacovigilance)
  • Déconnecter une partie de notre rémunération des prix et volumes
  • Prescription pharmaceutique sur les petits risques pris en charge par les complémentaires.

Ils ont compris, Enfin ???

Flash Info

23 juin 2015Commentaires fermés sur Flash Info

FLASH INFO

  1. Information suite à la pression de CPAM pour la saisie du RPPS
  2. (Nice et Bayonne notamment) :
    Un syndicat national est intervenu pour que le numéro RPPS soit renseigné automatiquement : sans double saisie, sans connexion sur un site, sans utilisation de clé USB. Cette automatisation est à l’étude depuis hier. Les éditeurs devront intégrer le RPPS à partir de critères déjà saisis et grâce à une table nationale de correspondance.
    En attendant cette mise en œuvre à une date pour l’instant non programmée, les expérimentations locales sous la pression de CPAM sont sans objet.

  3. Récapitulatif de la TVA sur les honoraires, indemnités, primes et prestations fixés dans la Convention Pharmacie

    Nous rappelons notamment ci-dessous que :
    – La TVA sur les honoraires de dispensation est de 2,1 %
    – Tous les éléments de la Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP) y compris les aides à la FSE (0,064 € à la FSE) et à la numérisation (418,60 €/an) sont non soumis à la TVA.

    Honoraires de dispensation
    (Art 25.3.1)
    0.82 € TVA de 2.1 %
    Honoraires pour ordonnances > 5 lignes
    (Art 25.3.1)
    0.51 € TVA de 2.1 %
    Entretien pharmaceutique
    (ROSP Art 31.2.2)
    40 €/an/patient Non soumis à TVA
    Prime génériques
    (ROSP- art 31.3)
    xxxx€/an Non soumise à TVA
    « Valorisation de la FSE »
    (ROSP – art 31.1.1)
    0,064 € Non soumise à TVA
    « Incitation forfaitaire à la numérisation et à la télétransmission » des images
    (ROSP- art 31.1.2)
    418.60 €/an Non soumise à TVA
    Indemnité d’astreinte
    (art 19.1)
    150 €/nuit Non soumises à TVA
    Honoraires de garde
    (art 19.1)
    2 €, 5 €, 8 € Ces montants sont TTC. La TVA sur honoraires est attachée à la nature des produits délivrés. Aussi est-elle généralement une TVA de 2,10 %
  4. L’honoraire de dispensation visible pour le consommateur au 1er juillet 2015

    (rappel de notre circulaire 15-4878 du 09/02/15)
    A partir du 1er juillet 2015, l’arrêté prévoit de nombreuses modifications des modalités d’affichage du prix des médicaments remboursables et non remboursables. L’honoraire de dispensation sera notamment ajouté au prix du médicament et rendu visible par différents moyens (affiche, étiquetage, catalogue, justificatif de paiement).

    L’affiche ci-jointe (annexe 1) doit être exposée à la vue de la patientèle. La formule doit être complétée, le cas échéant, par les phrases suivantes :
    • si les médicaments non exposés à la vue du public ne font pas l’objet d’un étiquetage : « Un catalogue des prix des médicaments non exposés à la vue du public est mis à votre disposition. »
    • si le tarif des honoraires n’est pas affiché : « Le catalogue de prix des médicaments non exposés à la vue du public détaille le tarif des honoraires. »

    Par ailleurs, le consommateur a la possibilité de réclamer un justificatif de paiement (ticket de paiement), indiquant la date d’achat, le nom et l’adresse de l’officine, le nom, le prix TTC et la quantité du médicament délivré, et éventuellement le montant des honoraires de dispensation perçus par le pharmacien.
    Ces règles ne s’appliquent pas à la vente à distance de médicaments.
    Pour rappel, les vignettes apposées sur les boîtes de médicaments sont supprimées depuis le 1er juillet 2014.

    Il convient de prendre les dispositions nécessaires afin que la liste des prix soit consultable par le client qui en fait la demande. Un accès sur un ordinateur peut suffire.

    L’arrêté est consultable sur notre site internet : www.uprp.net

Affiche
Lien vers le précédent article
Nouvelle réglementation de l’affichage des prix
Lien vers l’article de loi : www.legifrance.gouv.fr

Informations gardes

13 mai 2015Commentaires fermés sur Informations gardes

Chers Confrères,

Nous avons reçu quelques changements de garde dont le délai de prévenance était inférieur à 15 jours. Nous vous rappelons qu’il est impératif de respecter ce délai, à moins d’un motif valable (cas de force majeure), au risque de recevoir un refus notifié par l’ARS.

Nous vous rappelons par conséquent l’information déjà donnée :

L’organisation du service de garde est une préoccupation constante de l’ARS. A son initiative, en accord avec l’URPS Pharmaciens IDF et les syndicats, une procédure de changement de garde à été établie.

Nous vous en communiquons les points essentiels à respecter impérativement :

–    tout changement de garde doit être motivé et déclaré 15 jours avant la date prévue, auprès de l’UPRP, de la délégation territoriale, de l’ARS, de l’Ordre Régional, des commissariats concernés et vos confrères (pour les gardes jours uniquement).

–    Le changement ne peut s’opérer qu’avec un confrère du même secteur de garde.

–    Le pharmacien devant se faire remplacer, doit faire état de son accord (cachet + signature sur le tableau à télécharger). 

–   En cas de regroupement d’officines, le repreneur assure les gardes de l’officine reprise.

    En cas de transfert, nous aviser de la date effective.

–   En cas de force majeure, des dispositions particulières sont prévues.

A titre d’exemple :

  • Une pharmacie ferme définitivement sans prévenir : la garde est reportée au secteur voisin.
  • Un dégât des eaux ne vous permet pas d’assurer la garde, la déclaration de changement peut être faite 4 jours avant et non 15 jours.

D’autres dispositions sont prévues.

 Par ailleurs, l’ARS et l’URPS Pharmaciens IDF ont développé l’application « Mon Pharmacien » mise gratuitement à la disposition du public sur internet pour l’informer des gardes.

Cette application doit être mise à jour par votre syndicat.

Nous vous demandons par conséquent de nous informer au plus tôt de la date échangée afin que vous apparaissiez clairement sur l’application.

 Confraternellement,

Stéphane BOUR

Président

UPRP en collaboration avec Gilles BONNEFOND vous invitent:

24 mars 2015Commentaires fermés sur UPRP en collaboration avec Gilles BONNEFOND vous invitent:
  • Les enjeux du changement de rémunération
  • Le Pharmacien et la loi Santé
  • Décision du conseil d’état : quelles conséquences sur la vente de médicaments par internet ?

Venez nombreux pour débattre de votre avenir
de l’avenir de la profession

  • L’Honoraire à la boite : les dessous de la réforme.

Venez nombreux pour débattre
avec Gilles BONNEFOND

MARDI 31 MARS 2015

à 20H30

Dans les locaux de

Allianz France

Au 87 Rue de Richelieu

75 002 PARIS

Téléchargez le bulletin d’inscription

* Le nombre de place est limité, merci de confirmer votre présence.

A répondre avant le 26 Mars 2015 par fax 01.45.44.31.94

MANIFESTATION

11 mars 2015Commentaires fermés sur MANIFESTATION

L’Union des pharmaciens de la Région Parisienne se joint aux
Professionnels de santé pour la

MANIFESTATION
Dimanche 15 Mars 2015
à 12h au 2 rue Récamier Paris VII
Métro Sèvres Babylone

Votre contact est Renaud NADJAHI
Nous nous dirigerons ensemble
vers la Place de Denfert Rochereau
Nous tenons à exprimer notre désaccord :

  • Sur la nouvelle rémunération du pharmacien
  • Sur le projet de loi de santé :
  • qui n’intègre pas pleinement les officinaux dans les soins de premier recours
  • qui ne renforce pas l’intégration des pharmaciens dans la coordination des soins (rémunération, partage des données de santé)

Nous voulons attirer l’attention de Madame la Ministre sur les nombreux incidents liés au tiers-payant hors FSE, qui pèsent financièrement sur les pharmaciens.

Nous voulons plus de garantie sur les paiements.

MOBILISONS-NOUS ENSEMBLE

POUR LA PROFESSION

Comptant sur vous à nos côtés

le Dimanche 15 Mars

 

Laurent ORTIZ Stéphane BOUR Renaud NADJAHI
Vice-Président Président Président
Union des Pharmaciens
de la Région Parisienne
Union des Pharmaciens
de la Région Parisienne
URPS Pharmaciens
Ile de France
uprp-home

Nouvel affichage du prix des médicaments

18 février 2015Commentaires fermés sur Nouvel affichage du prix des médicaments

FLASH INFO

L’affichage du prix des médicaments par le pharmacien

L’arrêté, publié au Journal Officiel du 4 février 2015 modifiant les obligations d’affichage en pharmacie, est la conséquence de la suppression de la vignette et de l’introduction de l’honoraire à la boite.
Il entraîne une charge supplémentaire pour notre profession et assimile les patients à des consommateurs. Cette réforme nous expose à un nouveau système de concurrence alors qu’elle devrait protéger et valoriser notre métier.

L’objectif de revalorisation de notre profession n’est pas atteint !

L’UPRP continue avec vous de combattre cette réforme auprès de l’USPO !

L’arrêté, publié le 4 février dernier au Journal Officiel , précise les modalités d’information du consommateur par le pharmacien quant au prix des médicaments.

Les dispositions de l’arrêté s’appliquent aux médicaments à usage humain remboursables et non remboursables, vendus en pharmacie d’officine, en pharmacie minière et mutualiste.
Les médecins propharmaciens sont oubliés par ces nouvelles dispositions alors qu’ils bénéficient de l’honoraire. Le syndicat national USPO n’a pas manqué de le signaler aux services du ministère.
L’arrêté ne concerne pas la vente de médicaments par Internet (article 1).

L’objectif principal de cette réforme est de faire connaître aux consommateurs le montant de l’honoraire de dispensation.

  • Les modalités d’affichage du prix des médicaments changent dès le 4 février.

L’arrêté rend caduc l’affichage relatif aux prix des médicaments non remboursables, actuellement en vigueur dans les officines.
Depuis le 4 février et jusqu’au 30 juin 2015, le texte suivant doit désormais apparaître sur une affiche exposée dans l’officine :

Le prix des médicaments remboursables est réglementé. Le prix des médicaments non-remboursables est libre. Dans le cas où, aucune vignette n’est apposée sur le conditionnement, le prix et les modalités de remboursement du médicament sont accessibles sur le site internet : http://www.médicaments.gouv.fr
  • L’honoraire de dispensation visible pour le consommateur au 1er juillet 2015.

A partir du 1er juillet 2015, l’arrêté prévoit de nombreuses modifications des modalités d’affichage du prix des médicaments remboursables et non remboursables. L’honoraire de dispensation sera notamment ajouté au prix du médicament et rendu visible par différents moyens (affiche, étiquetage, catalogue, justificatif de paiement).

  • Des éclaircissements nécessaires.

Pour l’étape du 1 juillet 2015, plusieurs points, relevés par l’USPO, méritent des précisions quant à l’affichage du prix des médicaments et de l’honoraire de dispensation, à l’application ou non de cet arrêté aux médecins propharmaciens.
Des clarifications devraient donc être proposées rapidement par la DGCCRF.

Nous vous ferons parvenir une circulaire pour l’étape du 1 juillet 2015.

  • Mobilisons-nous.

Les échéances du 1er juillet 2015 relative à l’affichage du prix du médicament et du 1er janvier 2016 relative à l’honoraire de dispensation doivent renforcer notre mobilisation en vue de modifier cette réforme dangereuse pour notre profession.
Dans le cas contraire, les discussions au comptoir avec nos patients sur cet honoraire lié à une marchandise nous donneront une image négative et les débats dans les médias ne feront que dégrader notre image et celle de toute la profession.

Il est encore temps de sortir de ce piège.

L’arrêté est consultable sur notre site internet : www.uprp.net

Confraternellement,

Stéphane BOUR,
Président

Source : http://www.legifrance.gouv.fr

Page 1 of 612345»...Last »